Comment protéger sa peau en hiver

    À l’automne et encore plus en hiver, notre peau et notre visage sont mis à la rude épreuve du froid. Comment protéger son visage contre le froid efficacement et de manière durable?

 

    Il est évident qu'il faut nourrir sa peau avec une crème hydratante. Toutefois, une crème est composée d’eau, ce qui favorise les effets désagréables du froid sur votre visage. Aussi, il est recommandé de composer votre crème avec une huile végétale, afin d’apporter une barrière naturelle contre le froid. Vous permettez également de nourrir plus facilement votre peau à une saison où la peau de votre visage pourrait rapidement être desséchée.

 

Atténuer les rougeurs

    Il existe de nombreux produits de soin qui vous permettront d’atténuer les éventuelles rougeurs que votre peau peut rencontrer en cette période. N’hésitez pas à demander conseil en pharmacie ou en parapharmacie pour privilégier des produits hypoallergéniques et non comédogènes.

    Dans tous les cas, on se lave le visage avec un produit doux matin et soir, on n’oublie pas le démaquillage et on hydrate intensément deux fois par jour ! Si la peau est très réactive, on oublie les soins à appliquer au coton et on préfère les produits huileux (type huiles démaquillantes) qui préserveront le film hydrolipidique.

    A noter : si vos rougeurs persistent, elles peuvent évoluer en rosacée ou en couperose. N’hésitez pas à demander conseil à un dermatologue qui saura vous prescrire un produit adapté ou même un traitement antihistaminique si vos rougeurs sont de nature allergique.

 

Et l’alimentation dans tout ça ?

    Si tous ces gestes permettront d’améliorer l’aspect de votre peau tout au long de l’hiver, il est aussi essentiel de la nourrir de l’intérieur ! Et pour ça, on pense aux antioxydants et aux acides gras qui lui redonneront de la souplesse.

    Autrement dit ? On privilégie les poissons gras (maquereau, sardines, saumon, harengs…) ainsi que les fruits frais (agrumes) mais aussi les légumes de saison : potimarrons, carottes… que l’on peut assaisonner avec des huiles riches en oméga 3.